16.04.08

Alors que le monde multipolaire éradique l'hyperpuissance américaine et que les J.O. se préparent dans les troubles tibétains, MGMT s'écoute en boucle, tour détour et retour.

it's electro-rock.

« Tu fais moins de cas de moi que ton Hermès d'ivoire ou que de ton Faune d'argent. Eux, tu les aimeras toujours. Et moi, combien de temps m'aimeras-tu ? Sans doute jusqu'à ma première ride. Je sais à présent qu'en perdant sa beauté, quelle qu'elle soit, on perd tout. Ton tableau me l'a prouvé. Lord Henry Wotton a parfaitement raison. La jeunesse est le seul bien qui vaille. Quand je m'apercevrai que je suis en train de vieillir, je me tuerai. »

 

« Je suis jaloux de tout ce que la beauté ne périt pas. Je suis jaloux de ce portrait de moi que tu as peint. De quel droit garderait-il ce que je dois perdre ? Chaque minute qui passe m'enlève quelque chose pour le lui donner. Ah ! Si ce pouvait être l'inverse ! Si le portrait pouvait changer et moi rester éternellement tel que je suis à présent ! Pourquoi l'as-tu peint ? Un jour viendra où il fera rire de moi, de façon effroyable ! »

 

«L'apprécier ? J'en suis amoureux, Basil. C'est une part de moi-même. Voilà ce que j'éprouve.»

Posté par BaggieWoogie à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Alors que le monde multipolaire éradique

Nouveau commentaire